سجائر الأندلس

الموضوع في 'قلب السياحة الجزائرية' بواسطة عبدالغني, بتاريخ ‏7 فبراير 2019.

مشاركة هذه الصفحة

  1. عبدالغني

    • :: عضو جديد ::
    غير متصل
    عدد المشاركات: 3
    عدد المعجبين: 0
    نقاط الجوائز: 1
    الجنس: ذكر

    Juan Bastos originaire de Badajoz (Espagne), et de Trinidad Millian. Il naît en 1817 à
    Malaga
    Très rapidement, Juan crée une échoppe de tabac, comme il en existait en Espagne, destinée à pourvoir les soldats en tabac à priser. La première manufacture de tabac (cigares et cigarettes J. Bastos) est fondée en 1838 et constitue un des premlers établissements "industriels" de la nouvelle colonie
    La présence des soldats, accrue dans la région d'Oran avec la reprise des hostilités contre Abd-el-Kader en 1839 (jusqu'en 1843, l'Oranie fut un champ de bataille) et l'arrivée des premiers immigrants liés à la terre, donne urie impulsion nouvelle à la maison Bastos. Trois ateliers-boutiques, toujours de taille modeste, sont créés à Oran et un quatrième est installé à Alger à la fin des années 1840. Seule ombre au tableau: l'approvisionnement en feuilles de tabac
    Juan Bastos semble tiraillé entre son désir de s'installer en Algérie et l'espoir d'une réimplantation en Espagne. A la fin des années 1840 et au début des années 1850, il crée cinq à six magasins-ateliers de tabac en Espagne selon le modèle d'Oran. Puis il semble bien que la "branche espagnole" ait suivi son propre chemin et ait gagné son "indépendance" assez rapidement. Plus jamais pour Juan Bastos, il ne sera question d'Espagne.

    Les usines d'Oran et d'Alger verront le jour en 1910. L'entreprise Bastos se transforme en société anonyme avant la guerre de 1914
    [​IMG][​IMG][​IMG]
    GAULOISE خاص بالجيش دولة فرنسا[​IMG]
     
  2. جاري تحميل الصفحة...